La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert * Joël Dicker

Publié le par Mlle Pointillés

"Mais après l'amour, Marcus, après l'amour, il n'y a plus que le sel des larmes."

La 4ème...

harry quebert bis-copie-1À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?
Sous ses airs de thriller à l’américaine, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l’Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.

Ma lecture...

Ni les romans qui cumulent les prix ni les enquêtes policières ne font partie de mes lectures de prédilection (en témoignent les billets de ce blog...) mais comme "il ne faut jamais dire jamais" et que je sais (aussi) écouter les avis des copines (un jour, je les écouterai en ce qui concerne la romance, un jour.) j'ai finalement ouvert ce livre sur les conseils avisés de Cécile et Sandy (elles publient leurs billets sur cette lecture aujourd'hui elles aussi, suivez le lien ;).

"Apprenez à aimer vos échecs, Marcus, car ce sont eux qui vous batîront. Ce sont vos échecs qui donneront toute leur saveur à vos victoires."


J'ai tourné la première page pendant que la pluie battait les carreaux et je n'ai plus pu le lâcher...
 

Je ne me suis pas ennuyée une seconde, c'est intelligemment construit, les histoires s'entremêlent et l'auteur nous balade aisément...

- Moi non plus. Tout ce que je sais c'est que la vie est une succession de choix qu'i faut savoir assumer ensuite.


Il y a la ténacité et les incertitudes de Marcus,

le mystère de Quebert dont on pense tour à tour le pire comme le meilleur,
- Peut-être...Un peu...Je ne sais pas...Les regrets sont un concept que je n'aime pas : ils signifient que nous n'assumons pas ce que nous avons été.

et le rustre Gahalowood (que j'ai rebaptisé Galawood pendant toute ma lecture) qui m'a fait tellement rire,
- J’ai lu sur internet que lors de disparitions d’enfants, le coupable est souvent un membre du cercle familial.

Gahalowood leva les yeux au ciel :
- J'ai lu sur internet que vous étiez un grand écrivain. Voyez comme internet n'est que mensonges.

Quant à Nola, l'héroïne que nous découvrons au fil des pages est troublante, floue et déstabilisante...
et insaisissable jusqu'à la dernière minute.

"Marcus, savez-vous quel est le seul moyen de mesurer combien vous aimez quelqu'un?
- Non.
- C'est de le perdre."


Pendant cette journée de lecture, j'ai frémi, grelotté, dit "haaaaannnn" un paquet de fois et savouré l'ambiance côte est des États Unis de cette histoire. L'écriture est agréable et bien menée.

J'ai élaboré un million de théories, suspecté tout le monde et abreuvé de messages mes 2 copines qui se marraient bien en me voyant élaborer tous un tas de théories qui s'écroulaient 3 pages plus loin.
J'ai dit "Ah voilà. C'est donc lui le tueur". Puis 5 minutes plus tard "Arf. Mon suspect vient de se faire tuer."

J'ai cru que j'avais compris, pensé que je suivais, puis je me suis faite renverser par les dernières pages.
L'auteur nous tend des perches, avec des ébauches de révélation qu'on brûle de connaître puis on est tellement menés en bateau qu'on oublie tout, afin de se reconcentrer sur autre chose. Et quand les infos tombent, ça nous revient directement en pleine face. C'était très bon.

 

http://i945.photobucket.com/albums/ad292/Mersina84/tumblr_m3zqfzTnnT1r00wtg_zps88da7c82.gif


La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert de Joël Dicker 5coeurs
Éditions De Fallois - septembre 2012 - 670 pages
Prix Goncourt des Lycéens 2012
Grand Prix du Roman de l' Académie française 2012

"Comment peut-on vivre si l'on ne sait pas tomber?"

Commenter cet article

Priscilla 17/07/2013 10:55


J'ai été chamboulée, bouleversée, retournée par ce roman.


C'est notamment grâce à ton article que je l'ai réservé à ma bibliothèque, il était tellement réservé que j'ai dû attendre 6 mois pour le récupérer ! Mais l'attente valait le coup, jusqu'à la
dernière page on tremble, on frémit, on trépigne de savoir la vérité ! C'est divinement bien mené.


Un immense merci à toi grâce à qui j'ai pu découvrir ce chef d'oeuvre qui me marquera très très longtemps !

Mlle Pointillés 28/07/2013 19:50



Oooohh!! ♥
Je suis RAVIE que mon billet t'ait permis de découvrir ce roman et toutes ces émotions!!!
Trop happy!
Des bises Priscilla!



yueyin 24/01/2013 09:57


ben pour le coup, je suis moins enthousiaste que toi même si effectivement l'histoire est pleine de rebondissements et bien enlevée, j'ai lui ai toruvé pas mal de défauts...

Mlle Pointillés 26/01/2013 17:57



Ah zut...J'ai vu que tu n'avais pas encore rédigé ton billet, je le lirais volontiers pour mettre le doigt sur ce qui t'a dérangée.
De mon côté, il est évident que j'ai été happée!! ^^


Tu trouveras ton plaisir dans une autre lecture!



Syl. 24/01/2013 09:32


Depuis longtemps je le sais ! vous êtes des charmeuses très persuasives !

Mlle Pointillés 24/01/2013 09:40



Hihihi ^^
*air innocent*



Syl. 22/01/2013 20:11


Comme je l'ai dit à tes copines de LC... je vais le lire ! Je l'ai sorti de la pile en lisant vos billets.

Mlle Pointillés 24/01/2013 09:13



T'as vu comme on arrive à unir nos forces pour convaincre les lectrices?? :)
Bonne lecture Syl!



Elinor 22/01/2013 12:55


Ton billet et celui de Cess donnent vachement envie... Pourtant c'est un livre de la rentrée littéraire non ? Je fais une allergie aux livres de la rentrée littéraire d'habitude mais celui-là a
vraiment l'air très intéressant... 

Mlle Pointillés 24/01/2013 09:12



Oui oui, c'est un des bouquins de la rentrée. Mais franchement, alors que je ne penche ja-mais sur ce genre de titre, j'ai été agréablement surprise!!